AccueilA l'unitéMouvement UP#4

Mouvement UP#4

À partir de 4,50

UGS : MUP-4. Catégorie :

MOUVEMENT UP n°4 – L’entraide, premier antidépresseur en libre-service

Ces derniers mois, un virus a mis en lumière notre capacité spontanée à nous entraider. Ce n’est pas un hasard, comme l’explique dans ce dossier le docteur en psychologie Jacques Lecomte, puisque « l’être humain est biologiquement prédisposé à la bonté ». Fraternité, coopération, altruisme, nous ne mettons pas tous les mêmes valeurs derrière le mot solidarité. Certains y voient une charité bienpensante, d’autres une responsabilité nécessaire. Une chose est sûre, face aux défis écologiques et sociaux qui nous attendent, la solidarité apparaît comme une inestimable ressource du monde d’après.

Effacer

Description

DOSSIER | L’ENTRAIDE, PREMIER ANTIDÉPRESSEUR EN LIBRE-SERVICE : EN QUOI LA SOLIDARITÉ EST LA RÉPONSE AUX CRISES

Ces derniers mois, un virus a mis en lumière notre capacité spontanée à nous entraider. Ce n’est pas un hasard, comme l’explique dans ce dossier le docteur en psychologie Jacques Lecomte, puisque « l’être humain est biologiquement prédisposé à la bonté ». Fraternité, coopération, altruisme, nous ne mettons pas tous les mêmes valeurs derrière le mot solidarité. Certains y voient une charité bienpensante, d’autres une responsabilité nécessaire. Une chose est sûre, face aux défis écologiques et sociaux qui nous attendent, la solidarité apparaît comme une inestimable ressource du monde d’après.

CÉDRIC HERROU, LA VOIE ROYA(LE)

Son engagement en faveur des migrants a fait connaître la vallée de la Roya au monde entier. Irréductible humaniste pour les uns, « No Border » très limite pour les autres, Cédric Herrou cristallise par ses actions toutes les crispations d’une société française fissurée par la question migratoire. Rencontre avec un agriculteur pour qui la fraternité n’est pas qu’un élément de langage républicain.

ENTRETIEN AVEC THIERRY MARX

Cordon bleu cinquième dan, dont les baguettes et le crâne rasé ont fait le tour de la France cathodique dans les années 2010, Thierry Marx est aussi un homme engagé, qui a décidé il y a près de trente ans de mettre son savoir-faire au service des recalés de l’ascenseur social. Entretien avec un chef constellé d’étoiles, bien décidé à rapprocher d’elles ceux en qui on ne croit plus.

STÉPHANE DE FREITAS : « LA SOLIDARITÉ PERMET DE RÉPARER L’HARMONIE DU MONDE »

Entrepreneur social et réalisateur, Stéphane de Freitas a fait de la solidarité un engagement quotidien. Dans son dernier documentaire intitulé On est ensemble, disponible sur Netflix, il met en lumière des activistes du monde entier. Pour le trentenaire, l’empathie est une ressource essentielle pour éveiller une conscience planétaire.

L’ALTRUISME, UNE SOURCE DE BONHEUR ?

L’être humain est un être de lien et de coopération. L’individualisme prôné par nos sociétés serait donc contre-nature. Oui, aider les autres nous aide à nous sentir bien. C’est ce que nous explique le chercheur en psychologie sociale belge Ilios Kotsou, cofondateur de Emergences, une association visant à partager les connaissances scientifiques dans le champ de l’empathie, de l’altruisme et de la pleine conscience.

SE RENDRE UTILE ET « SE SENTIR BIEN DANS SES BASKETS »

Sans-abri, mineurs isolés étrangers, enfants en difficulté scolaire… Ils peuvent tous compter sur le soutien de femmes et d’hommes prêts à retrousser leurs manches pour leur rendre service et les soutenir au quotidien. Que leur apportent ces actions solidaires ? MOUVEMENT UP a interrogé neuf citoyennes et citoyens qui prennent de leur temps pour aider.

JULIA MONTFORT : « PRÔNER L’ACCUEIL ET L’INTÉGRATION, C’EST RENOUER AVEC L’HUMANITÉ »

Dans un livre paru en octobre, inspiré de sa web-série documentaire Carnets de Solidarité, la journaliste Julia Montfort dresse le portrait de celles et ceux qui, comme elle, ont choisi d’ouvrir leur porte à des migrants. Elle y explore les mécanismes de l’entraide, mais aussi de la peur de l’autre.

Y-A-T-IL UN MONDE (PLUS SOLIDAIRE) APRÈS COLUCHE ET L’ABBÉ PIERRE ?

Coluche et l’Abbé Pierre incarnent la solidarité dans l’esprit de nombreux Français. Leurs appels respectifs à la générosité pour lutter contre la précarité, à trente ans d’intervalle, ont fait bouger les lignes. En 2020, difficile de personnifier le combat solidaire, tant les causes se sont multipliées. La solidarité n’aurait-elle plus besoin de grandes figures pour exister ?

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…